Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 octobre 2019 2 15 /10 /octobre /2019 13:27
Festival AlimenTerre 2019

Partager cet article
Repost0
Published by AdM Angers - dans Actualités plaidoyer
7 octobre 2019 1 07 /10 /octobre /2019 16:56
Travail des enfants et commerce équitable

Le travail des enfants désigne un travail mentalement, psychiquement, socialement et moralement dangereux pour l'enfant et le prive de l'opportunité de suivre une scolarité.

152 millions d'enfants de 5 à 17 ans sont astreints au travail dont 73 millions effectuent des travaux dangereux.

Dans les filières agricoles par exemple 71 % de la main d'oeuvre sont les enfants, en grande majorité travailleurs familiaux non rémunérés. Leur contribution est d'environ 25 % des revenus de l'exploitation familiale. Leur participation aux activités agricoles n'est pas à proprement parler le travail des enfants dans la mesure où les tâches accomplies n'empêchent pas de suivre une scolarité et d'avoir du temps libre. L'aspect positif est qu'il favorise le transfert de savoir-faire entre générations.

Les organisations de partenaires du commerce équitable s'attaquent directement à la principale cause du travail : la pauvreté. Le commerce équitable repose sur la relation d'un partenariat stable, négocié et durable avec les organisations de producteurs.

  • Activités de sensibilisation, formations et accès à l'éducation
  • Garanties que les revenus couvrent les coûts de production et les besoins familiaux
  • Renforcement des organisations collectives
  • Investissements conséquents dans les services sociaux et infrastructures locales
Partager cet article
Repost0
Published by AdM Angers - dans Actualités plaidoyer
14 mars 2019 4 14 /03 /mars /2019 17:32

Sur la base de 12 objectifs de développement durable de l'ONU : promouvoir une production et une consommation responsables à travers cette production économe en ressources naturelles, des méthodes respectueuses de l'environnement, diminution des déchets et recyclage, conditions humaines de travail et éducation.

Quel type de consommateur responsable êtes-vous ?

Votre avis sur l'agro-écologie

  • Une agriculture écologique sans produits chimiques de synthèse : ça peut marcher si tout le monde s'y met.
  • Un concept agricole développé par des agronomes respectant les équilibres naturels pour le bonheur de l'humanité.
  • Un mode de production agricole qui répond aux enjeux de l'alimentation mondiale et aux défis climatiques serait la seule solution.

Votre avis sur le recyclage

  • Verre, poubelles jaunes, vertes, tri des déchets... ce n'est pas sorcier.
  • Utiliser les objets le plus longtemps possible avant de les jeter, parfois en changeant leur fonction première, pour réinventer et exercer ses talents.
  • Un moyen de s'enrichir pour les entreprises de valorisation des déchets, c'est bon pour la planète malgré tout.

C'est quoi l'éducation populaire ?

  • Un processus qui vise à l'émancipation des citoyens pour la construction du monde de demain de manière éclairée.
  • Certains qui ont eu la chance d'être éduqués peuvent transmettre leurs connaissances à ceux qui n'ont pas eu accès à l'alphabétisation.
  • Des associations qui proposent d'emmener les enfants en colonie de vacances ?

Comment agir contre les dérèglements climatiques ?

  • Essayons de finir avec le système production-consommation à tout prix, chacun doit agir concrètement.
  • La Pachamama (terre-mère) souffre mais les changements viendront de la base.
  • Nous émettons moins de gaz effet de serre qu'une multinationale, est-ce suffisant pour contribuer ?
Pour produire et consommer au rythme de la planète
Partager cet article
Repost0
Published by AdM Angers - dans Actualités plaidoyer
24 janvier 2019 4 24 /01 /janvier /2019 14:46

Quelles que soient vos compétences et votre disponibilité, vous pourrez exercer votre créativité, être reconnu-e, valoriser vos compétences, prendre des responsabilités et réfléchir collectivement.

Etre bénévole, c'est faire partie d'un réseau d'environ 5000 bénévoles à travers toute la France : c'est l'occasion de rencontrer, d'échanger autour de sujets qui vous sont chers, de partager un repas après les réunions, de participer à des formations, des sorties...

Il y a plusieurs façons de s'engager avec Artisans du Monde, vous pourrez par exemple :

  • participer à la vie de la boutique (vitrine, vente, commandes achats, gestion des stocks...)
  • participer aux événements militants, forums associatifs... en relayant nos campagnes
  • faire vivre notre association locale en s'impliquant dans sa communication
  • donner un coup de main pendant un évènement ponctuel, participer à l'organisation de la venue de producteurs, collaborer aux animations du mouvement (quinzaine du commerce équitable, festival AlimenTerre...)

Enfin, le principe de base du bénévolat : l'importance n'est pas seulement la quantité de temps donné, mais le fait que l'on puisse compter sur vous lorsque vous vous êtes engagé à être présent-e.

Partager cet article
Repost0
Published by AdM Angers - dans Actualités plaidoyer
9 octobre 2018 2 09 /10 /octobre /2018 13:33
Toutes et tous Artisan-es de ce monde !
Toutes et tous Artisan-es de ce monde !
Partager cet article
Repost0
Published by AdM Angers - dans Actualités plaidoyer
2 août 2018 4 02 /08 /août /2018 14:17

1 Création d'opportunités pour producteurs économiquement désavantagés

Réduction de la pauvreté : vers une auto-suffisance économique pour les producteurs.

2 Transparence et responsabilité

Participation des producteurs aux prises de décision.

3 Pratiques commerciales équitables

Bien-être social, économique et environnemental des producteurs.

4 Paiement d'un prix juste

Prix fixé par accord mutuel, rémunération socialement acceptable dans le contexte local.

5 Absence de travail des enfants et de travail forcé

Adhésion à la Convention des Nations Unies sur les Droits de l'Enfant.

6 Engagement à la non-discrimination, à l'égalité des genres et à la liberté d'association

Egalité pour les contrats, la rémunération, la formation, etc... respect des droits syndicaux.

7 Assurance de bonnes conditions de travail

Respect des droits du travail conformes aux lois nationales des pays et aux conventions de l'OIT.

8 Promotion du commerce équitable

Prise de conscience sur la nécessité d'une plus grande justice dans le commerce mondial.

10 Respect de l'environnement

Dans l'utilisation des matières premières, la production, la gestion des déchets, l'agriculture et l'emballage.

Partager cet article
Repost0
Published by AdM Angers - dans Actualités plaidoyer
25 mars 2018 7 25 /03 /mars /2018 20:18

Soutenir des modes de production, de distribution et consommation RESPONSABLES et SOLIDAIRES.

Sensibiliser, éduquer, plaider pour un commerce plus équitable.

Les engagements du commerce équitable :

  • soutien à des producteurs marginalisé et paiement d'un prix juste
  • préfinancement et fonctionnement participatif et transparent
  • respect des droits sociaux et de l'environnement
  • qualité des produits et sensibilisation des citoyens

Les garanties du commerce équitable : Artisans du Monde est une filière intégrée. Les groupements de producteurs, importateurs, distributeurs sont des organisations qui répondent aux critères définis dans des cahiers des charges internationaux (WFTO : World Fair Trade Organisation), référencement sur la plateforme pour le commerce équitable PFCE et vérifiés par des systèmes de garantie.

Commerce équitable et circuits courts : pour soutenir une agriculture familiale, paysanne et agro-écologique (préservation des éco-systèmes et gestion équitable des ressources naturelles) qui permet aux paysans de vivre dignement.

Les producteurs du commerce équitable : Artisans du Monde travaille avec 107 organisations dans 44 pays, en Afrique, Asie, Moyen-Orient et Amérique Latine. Ce sont des coopératives, associations d'artisans et de paysans, des Organisations non Gouvernementales (ONGs), des entreprises sociales. Ce partenariat commercial est aussi le partage d'une vision politique d'une économie mondiale plus juste et plus solidaire.

Sensibiliser et se former au commerce équitable :

  • organiser des actions de sensibilisation : soirée d'information, café-débat, conférence... sur les thématiques traitées par Artisans du Monde.
  • partager un stand, mettre à disposition de l'information, participer à un évènement (quinzaine du commerce équitable, semaine de la solidarité internationale...)

Consommer équitable :

  • au quotidien : café, thé, sucre, chocolat, riz, confitures, biscuits... chez vous et pour vos réunions professionnelles
  • organiser une expo-vente dans vos locaux d'entreprise ou lors d'un évènement
  • offrir des cadeaux pour des partenaires, collègues...

A la boutique Artisans du Monde Angers vous rencontrerez des bénévoles et trouverez produits équitables, informations et conseils pour construire d'autres échanges mettant au centre les droits économiques, sociaux, culturels, environnementaux.

Agir ensemble pour un commerce équitable
Agir ensemble pour un commerce équitable
Partager cet article
Repost0
Published by AdM Angers - dans Actualités plaidoyer
24 février 2018 6 24 /02 /février /2018 10:01
La place des femmes, le travail décent et le commerce équitable

Les droits de l’Homme sont aussi valables pour les femmes ! Pourtant ils sont impunément bafoués.

Les outils à disposition des femmes pour faire valoir leurs droits ne sont pas souvent adaptés et/ou sont trop peu accessibles : celles qui ont leur droits bafoués sont souvent en situation de grande vulnérabilité.

Dans beaucoup de sociétés, le travail productif des femmes (comme par exemple, cultiver de petites parcelles de terre, ou encore le travail domestique ou d’éducation des enfants …) n’est pas considéré comme un travail et n’est donc pas rémunéré. Aussi, le fait de ne pas participer financièrement au budget de la famille maintient les hommes dans la croyance qu’ils ont une position dominante et que les femmes leur sont subordonnées.           

Dans le monde, 1,3 milliard de personnes vivent de la pauvreté économique. 70% d’entre elles sont des femmes. 53% des petites filles ne sont pas scolarisées. 2/3 des analphabètes sont des femmes.

Malgré d’importants progrès ces dernières années, le salaire mensuel moyen des femmes représente encore environ 75% seulement du salaire moyen des hommes. Dans certains pays, l’écart de rémunération entre hommes et femmes peut être bien plus grand.

Dans le monde, les femmes effectuent 2/3 des heures travaillées. Elles ne reçoivent que 5% du revenu total mondial et possèdent moins de 1% des biens et ressources planétaires (y compris les terres).

Les Nations Unies ont estimé qu’au niveau planétaire, la production liée au travail « invisible » (c’est-à-dire non rémunéré) des femmes s’élève à 11 000 milliards de dollars par an (48% du PIB mondial).

Selon l’OIT : La notion de travail décent résume les aspirations de tout travailleur: possibilité d’exercer un travail productif et convenablement rémunéré, assorti de conditions de sécurité sur le lieu de travail et d’Ž une protection sociale pour sa famille. Le travail décent donne aux individus la possibilité de s’épanouir et de s’insérer dans la société, ainsi que la liberté d’exprimer leurs préoccupations, de se syndiquer et de prendre part aux décisions qui auront des conséquences sur leur existence. Il suppose une égalité de chances et de traitement pour les femmes et les hommes.

Au Cambodge, 300 à 400 000 personnes sont employées dans les usines textiles, travaillant pour des grandes marques. 91% sont des jeunes femmes qui ont quitté leur foyer pour trouver du travail à Phnom Penh, la capitale. Elles sont sensées gagner de l’argent pour l’envoyer à leur famille.

Elles rapportent aux grandes marques des centaines de milliards $ chaque année (chiffres d’affaires du secteur textile : 757 milliards $ – toutes productions confondues).

Elles rapportent à leur pays 4 milliards $ chaque année. Elles ne gagnent que 792 $ chaque année (quand le salaire minimum est respecté, quand elles ont du travail toute l’année et toute la journée). Elles travaillent dans des conditions extrêmes pour pouvoir survivre.

A- Le CE levier d’émancipation des femmes

Elles sont celles qui construisent le commerce équitable au sud.

L’indépendance économique : les organisations de commerce équitable au Sud permettent aux femmes d’avoir un revenu. Avec un revenu, les femmes peuvent sortir du joug de leur maris : elles participent aux décisions.

L’estime de soi : les femmes indépendantes économiquement ET participant aux décisions (familiales et de l’organisation de commerce équitable) recouvrent la confiance et l’estime d’elles-mêmes. Les femmes artisanes parlent même de « fierté retrouvée ».

Sortie de la vulnérabilité : les organisations de commerce équitable au Sud permettent aux femmes de s’éduquer, de se former, de renforcer leurs compétences d’acquérir de nouvelles capacités et d’ainsi sortir de la vulnérabilité.

L’égalité, enfin ! : au sein des structures partenaires, accès à des postes à responsabilité, égalité des salaires, renforcement des capacités, acquisition de savoir-faire et professionnalisation …

BANGLADESH – Corr The Jute Works : créée en 1973 pour aider les femmes veuves de la guerre d’indépendance, en créant une activité économique basée sur l’artisanat local (objet en jute, première ressource du pays). 6000 artisans : les femmes représentent 95% des artisanes et la moitié des membres du conseil d’administration, organisée en coopératives et en communautés de villageoises.

En 2008, le CA choisi d’augmenter de 45% les salaires au vu des difficultés économiques du pays. L’organisation s’est dotée de caisse de retraite (cf témoignage de Bertha ci-avant), de caisse médicale, de bourse à l’éducation, de micro-crédits, de caisse d’épargne.

NEPAL - ACP : Association for Craft Producers L’organisation ACP s’adresse aux femmes pauvres de tout milieu et de toute ethnie confondue au Népal. Elles travaillent le bois, le textile, la céramique, fabriquent des bijoux et des objets en feutre. Les productrices (et aussi les producteurs) bénéficient de caisse de retraite, de santé, de 90 jours de congés maternité et 15 jours de congés paternité, ainsi que des bourses pour encourager la scolarisation des filles. 

SRI LANKA - PODIE : L’organisation de femmes épicées de PODIE,  permet à une soixantaine de jeunes filles marginalisées de transformer et vendre des épices achetées à un bon prix aux paysans. Podie paie un salaire supérieur au minimum de la région à ces jeunes filles et assure leur cotisation à des caisses de santé et de retraite.

KENYA – Meru Herbs : Des fleurs pour l’égalité ! Initialement prévu pour approvisionner en eau 430 familles du milieu rural, Meru Herbs a vite élaboré une politique d’intégration des femmes dans le projet : fabrication intégrée (culture+transformation) de tisanes d’hibiscus. Aujourd’hui, les postes à responsabilités de Meru Herbs sont pourvus aussi par les femmes qui perçoivent des salaires égaux à ceux des hommes.

SWAZILAND – Eswatini, un projet de développement intégré : Créée en 1991, Eswatini Swazi Kitchen a pour objectif de soutenir financièrement une ONG qui soigne les enfants atteints du sida. Pour ce faire, Eswatini vend des confitures et du chutney dans le Commerce Équitable : 50 femmes (en situation précaire) travaillent dans l’usine de transformation des fruits et légumes ; 400 femmes rurales isolées tissent les emballages des pots ; les cuillères en bois sont sculptées par des handicapés formés ; les fruits et légumes cultivés et récoltés par des paysans propriétaires de petites surfaces. Les bénéfices sont utilisés dans la lutte contre le sida (enfants) et la lutte contre l’illettrisme des femmes.

PALESTINE, vallée du JOURDAIN : coopérative de couscous Maftoul À Jéricho, se trouve une station de fabrication et de conditionnement de dattes employant des femmes au sein de coopératives locales. Ces femmes ont pris en charge la production de maftoul (auparavant produit à Gaza, sous blocus depuis 2006). Cette nouvelle permet de maintenir leur emploi et même d’augmenter le nombre de membres en intégrant des femmes du camp de réfugiés situé aux abords de Jéricho. Autre avantage, la production de maftoul permet d’être en activité à temps complet contrairement aux dattes (production saisonnière).

CONTROVERSE

Sur la place des femmes :

Si à 70% les organisations de producteurs WFTO sont des organisations créées par des femmes et pour des femmes, certaines organisations ont culturellement des difficultés à intégrer les femmes dans les instances de décisions, même si elles participent à la chaîne de production.

Sur le revenu minimum vital :

Si toujours le prix juste est calculé sur la base du salaire minimum légal et si les organisations de CE au Nord s’efforcent toujours de calculer le salaire vital et de le prendre en compte dans la relation commerciale, les réalités économiques du marché certaines fois les empêchent de réellement acheter les produits au prix relatif au salaire VITAL.

Mobilisons-nous et continuons de dénoncer les pratiques qui s’inscrivent à l’encontre de l’égalité femme/homme !

Poursuivons notre travail quotidien de soutien à l’émancipation des femmes.

Partager cet article
Repost0
Published by AdM Angers - dans Actualités plaidoyer
1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 08:25

"Anti-jeu", les sponsors laissent les travailleurs sur la touche...

 

Nike, Adidas et Puma se sont disputés à prix d'or les contrats de sponsoring des principales équipes de l'Euro 2016 pour que leurs logos soient visibles sur tous les terrains et tous les écrains pendant la durée de la compétition.

Une opération très juteuse... qui cache des pratiques "anti-jeu".

Les ouvriers qui fabriquent les maillots et chaussures vendus par ces trois équipementiers sportifs, pendant et en-dehors de l'Euro, continuent à toucher des salaires qui ne leur permettent pas de vivre décemment. Les pratiques de ces sponsors les laissent sur la touche.

Demandez à Nike, Adidas et Puma de garantir un salaire décent à ceux qui fabriquent leurs produits et rejoignez le collectif EthiqueSurEtiquette.

http://www.ethique-sur-etiquette.org/antijeu

Partager cet article
Repost0
Published by AdM Angers - dans Actualités plaidoyer
5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 15:33

Définition de l'OIT du

travail décent

Principes WFTO du

commerce équitable

La possibilité d'exercer un travail productif et convenablement rémunéré

Principe 4 : paiement d'un prix juste

Principe 3 : pratiques commerciales équitables

Principe 2 : transparence et responsabilité

La sécurité au travail et la protection sociale pour les travailleurs et leur famille

Principe 5 : absence de travail des enfants et travail forcé

Principe 7 : assurance de bonnes conditions de travail pour la santé

Principe 10 : respect de l'environnement

L'amélioration des perspectives de développement personnel et d'intégration sociale

Principe 8 : renforcement des capacités

Principe 1 : création d'opportunités pour producteurs économiquement désavantagés

La liberté pour les êtres humains d'exprimer leurs préoccupations, de s'organiser et de participer à la prise de décisions qui influent sur leur vie Principe 6 : engagement à la non-discrimination, à l'égalité des genres et à la liberté d'association
L'égalité de chances et de traitement pour l'ensemble des femmes et des hommes Principe 6 : engagement à la non-discrimination, à l'égalité des genres et à la liberté d'association
OIT : Organisation Internationale du Travail WFTO : World Fair Trade Organization
   
   
   

 

Partager cet article
Repost0
Published by AdM Angers - dans Actualités plaidoyer

Présentation

  • : Artisans du Monde Angers
  • : Voici le blog de l'association Artisans du Monde d'Angers ! Nous proposons des produits d'artisanat et d'épicerie tous issus du commerce équitable. A bientôt à la boutique !
  • Contact

Rejoignez-nous sur Facebook !

Cliquez ici : Artisans du Monde Angers sur Facebook
pour suivre plus facilement les actualités. Et si vous avez déjà un profil sur Facebook, devenez fan de notre page !

Rechercher Dans Ce Blog